//Matériel actif

Les commutateurs réseaux ou switchs sont comparables à des multiprises électriques. Ils permettent d’interconnecter plusieurs ordinateurs et des équipements réseau entre eux. Ils possèdent ainsi plusieurs ports réseau (de 4 à plusieurs centaines) permettant la connexion des câbles réseau.
Les réseaux Ethernet, les plus courants, ont une topologie en étoile au centre de laquelle se trouve le switch.
Un switch héberge des composants (processeur et mémoire) apportant une ‘certaine intelligence’. Il effectue des tâches de commutation. Lorsqu’il reçoit un message sur un de ses ports, il ne le renvoie que sur celui qui a émis l’information. Cela permet ainsi aux ordinateurs du réseau de ne pas avoir à gérer des multitudes de trames qui ne leur sont pas destinées et aussi de préserver la bande.
Les boîtiers adoptent le format rackable 19″/1U. Ce qui permet de les fixer dans les armoires de brassage. Comme tout matériel renfermant des composants électroniques, un switch produit de la chaleur. Le refroidissement actif ou passif, avec ou sans ventilateur, doit être efficace pour ne pas pénaliser la durée de vie de l’électronique de l’appareil. De ce fait, ce type d’appareillage produit des nuisances sonores plus ou moins importantes.
Comme pour les cartes réseau, les switchs sont équipés de ports RJ45 dont ils acceptent les caractéristiques techniques d’auto configuration par auto négociation pour se caler sur des vitesses de 10 Mbit/s, 10/100 Mbit/s ou 10/100/1000 Mbit/s.
Ces switchs peuvent avoir des ports supplémentaires, comme des modules MiniGBIC qui permettent de fixer à la carte des modules complémentaires offrant des ports spéciaux supplémentaires. Port en cuivre (RJ45), port pour fibre optique permettant d’équiper le switch de ports à haute vitesse (Gigabit, fibre optique) ou d’interfaces spéciales à très haute vitesse (fibre optique, port stacking), souvent propriétaires, qui opèrent le chaînage de plusieurs switchs entre eux.
Les VLAN sont standardisés par la norme 802.1Q. Les VLAN, ou « réseaux virtuels », consistent à créer des sous-ensembles, plusieurs réseaux distincts en quelque sorte. Bien que tous les ordinateurs soient connectés sur le même switch, on pourra ne faire communiquer que certains ordinateurs et équipements entre eux selon les ports où ils sont connectés, les adresses réseau, les services qu’ils utilisent ou fournissent, les utilisateurs connectés, etc.
Attention, le fait d’acquérir un switch 1000 Mbit/s, n’implique pas que votre réseau fonctionnera à 1000 Mbit/s (théorique). Il faut également un câblage certifié, recettée C6 minimum (voir chapitre 6).

Acheter sur notre site de vente en ligne

Nous contacter

ZA Chemin des Filatiers
62223 Anzin-Saint-Aubin
Tel : (+33)03.21.07.71.63
Fax : (+33)03.21.07.71.68


Horaires d'ouverture :
Lundi au jeudi 8h-12/13h-17h
Vendredi 8h-12/13h-16h



Agrandir la carte

Formations à venir

Suivez-nous sur Facebook